Yanis Taieb : «Ecrire…un souffle, un combat pour la vie.»

Profondément inspiré par ses émotions intérieures, ses doutes, ses espoirs, ses rêves, ses fêlures, il dépeint avec poésie mais sans complaisance la réalité de la condition humaine mais aussi la beauté des sentiments et du souffle de la vie, entre ce dilemme de la passion et la sérénité.

Il insuffle ainsi un nouveau souffle de poésie, à la fois cosmique et hyper réaliste, à la fois envoûtante et prenante, qui nous emporte ailleurs et nous ramène vers nous-mêmes, aux sources de nos propres vies, de nos propres émotions, de nos propres vibrations, de nos pulsions et quelquefois de nos contradictions.

Yanis Taieb écrit depuis qu’il est tout petit et comme il le dit «mon écriture, c’est le miroir de mon cœur d’enfant exprimé par ma vision d’adulte ». Mais ce n’est qu’en février 2013 qu’il décide de se consacrer entièrement à écrire.

« A 46 ans, tout à coup, j’ai compris qu’écrire était mon souffle, mon combat pour la vie, pour rester vivant ». Quelques mois plus tard, il rencontrera Mira et, touché par la fragilité et paradoxalement la force de sa voix, il lui proposera de lui écrire un album : l’idée de l’album La fille de l’air était née, ensemble ils la feront éclore.

Il collabore également avec le groupe Taforalt dans l’écriture de leur album : De routes en chemins.

 

Contact : Facebook

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *