Un an après l’album Chimie Vivante, Féloche est de retour avec son nouvel album entouré du Mandolin’ Orchestra.

Un an après l’album Chimie Vivante, Féloche est de retour avec son nouvel album entouré du Mandolin’ Orchestra.Chanteur lumineux, facétieux et d’un romantisme digne de la littérature russe, Féloche revient le 14 février avec un nouveau disque, mais cette fois, il n’est pas seul. Il a rassemblé autour de lui un orchestre exceptionnel de 18 mandolines. Cette formation inédite interprète son répertoire en le colorant d’une énergie nouvelle.Le très attendu Silbo, du nom de ce langage sifflé de l’ile de La Gomera aux Canaries, y prend son envol comme un écho aux oiseaux restés là-bas. De chanson en chanson, c’est une autre façon d’être ensemble qui s’invente avec grâce. Avec ce nouvel album, vous voilà déjà plongés dans l’univers décalé de l’OVNI français Féloche.  Il reprend des grands titres de son répertoire et n’hésite pas à inviter à sa table Bourvil ou Léo Ferré pour un grand festin musical unique et jubilatoire ! « Je rêvais d’un orchestre…. Un orchestre de mandolines ! Fantasme absolu puisque j’étais tombé en amour pour cet instrument. Ce serait un truc de mégalo (un orchestre quoi) mais qui ne se la pèterait pas… puisque ce ne sont « que » des mandolines ! »En premier extrait, on retrouve Féloche et son Mandolin’ Orchestra pour la reprise de L’Affaire Louis’ Trio : Chic Planète.

Sur l’album Féloche and The Mandolin’ Orchestra, on est immédiatement emporté par une ribambelle de mandolines qui mettent en musique la beauté des choses. Féloche est bel et bien un chimiste multi-instrumentiste adepte des expérimentations : vous voilà déjà plongés dans l’univers décalé de l’OVNI français Féloche. Il revisite son répertoire (Silbo, Darwin avait raison…), s’approprie le titre Chic Planète et n’hésite pas à inviter à sa table Bourvil ou Léo Ferré pour un grand festin musical unique et jubilatoire !« Je rêvais d’un orchestre…. Un orchestre de mandolines ! Fantasme absolu puisque j’étais tombé en amour pour cet instrument. Ce serait un truc de mégalo (un orchestre quoi) mais qui ne se la pèterait pas… puisque ce ne sont « que » des mandolines ! »Féloche, avec sa sincérité à fleur de peau, sa voix unique et ses mandolines sautillantes, gagne le cœur du public dès les premières secondes de ce nouveau disque. Féloche est un musicien inspiré, ce qui en fait un chanteur éclairé. À chacun de ses spectacles, il invite la magie, fait émerger d’autres terres habitées, aux âmes implorées par ces sons dont il semble connaître la matière secrète. Féloche sera en concert aux Trois Baudets le 30 avril 2020 accompagné de son Mandolin’ Orchestra pour deux séances : 19h et 21h.

Facebook
Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *