The Pirouettes: 1er album Carrément Carrément

Le premier album Carrément Carrément des Pirouettes sort le 16 septembre.Précédé de nombreux singles parus au cours ces derniers mois comme Je Nous Vois, Soleil rare, 2016 (en ce temps-là), Dans Le Vent d’été, et le dernier en date L’Escalier, l’album Carrément Carrément est très attendu par la communauté de fans toujours grandissante autour du duo qui annonce un nouveau concert à la Maroquinerie le 05 janvier 2017 pour ceux qui n’auront pas la chance de les voir à la Release Party du 05 octobre d’ores et déjà complète.

En quatre ans à peine, The Pirouettes est devenu l’un des groupes incontournables de la french pop. Dans une scène hexagonale en perpétuelle effervescence, Leo Bear Creek (également batteur de Coming Soon) et sa dulcinée Vickie Chérie (dessinatrice et signataire des pochettes du duo) sont les Elli & Jacno d’aujourd’hui. Perpétuant une longue tradition synthpop, le couple juvénile, couvé par Étienne Daho et immortalisé par Hedi Slimane, nous offre pour son nouveau tube L’Escalier un clip à la chorégraphie très craquante.

En quatre ans à peine, The Pirouettes est devenu l’un des groupes incontournables de la french pop. Le sourire aux lèvres, Leo et Vickie composent et écrivent, avec une aisance aussi bluffante que déconcertante, des pop songs inspirées par les amours débutantes, les fêtes nocturnes et leur quotidien parisien. Entre légèreté pop 2.0 et production électronique raffinée, The Pirouettes a vite trouvé son tempo. Sans oublier, à l’occasion, de s’attaquer brillamment au répertoire français – de Comment lui dire de France Gall à Qu’est-ce que sera demain d’Yves Simon.

Après le maxi L’Importance des autres (2014) et le 45 tours Je nous vois/Soleil rare(2015), voici donc venu l’heure du premier album, dont le titre doublement adverbialCarrément Carrément sonne comme une affirmation, une injonction. En douze titres – de l’inaugural Coup d’éclat au conclusif Grand bassin –, The Pirouettes fait étalage de tout son savoir-faire : mélodie accrocheuse, texte futé, refrain catchy, voix dédoublées, chant vocoderisé, arrangements ingénieux. Aidé par les producteurs Jérémy Rassat et Stéphane “Alf” Briat (Air, Arnaud Fleurent-Didier, La Femme, Mustang, Phoenix), l’attachant duo offre un traitement moderne à sa pop électronique maligne.

En phase avec l’année bissextile en cours, The Pirouettes avait sorti, le jour de l’an, une parfaite chanson d’anticipation, 2016 (En Ce Temps-Là), où les deux tourtereaux touchent à l’universel en évoquant leur histoire intime. Ce premier album balance ainsi entre ritournelles entêtantes (Carrément Carrément, L’Escalier, Jouer le jeu) et ballades désarmantes (Amoureux, Au bord de l’eau, Dans le vent d’été). Le charme du disque doit beaucoup à la complicité touchante de ses auteurs, un garçon et une fille de leur âge à la fois modestes et inventifs, sincères et ambitieux.

À l’instar d’une nouvelle génération de groupes et d’artistes d’ici, affranchis des figures tutélaires passées, The Pirouettes possède son propre vocable, qu’il manie avec humour et tendresse. Ou l’art et la manière de la pirouette pop. Irrésistible.

Prochains concerts :
 5 octobre : La Maroquinerie / Paris COMPLET
6 octobre : L’épicerie moderne / Lyon (Feyzin)
 3 novembre : La Belle Electrique / Grenoble
 05 janvier : La Maroquinerie / Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *