La chanteuse soul centrafricaine Idylle Mamba et le groupe lyonnais Electric Safari étaient faits pour se rencontrer.

Le label Underdog Records continue son exploration des musiques du monde. Après des voyages en Colombie avec The Bongo Hop, une exploration des musiques créoles avec Dowdelin, l’Afrique avec Kolinga, cette fois-ci, le label nous propose un nouveau voyage avec le groupe Electric Mamba.Electric Mamba est un collectif de dix musiciens partageant une même passion pour les sonorités seventies des productions africaines. Leur répertoire s’incarne dans un univers cinématique, oscillant entre rythmiques frénétiques, transes électriques et mélodies envoûtantes.Figure de proue de cet ensemble organique baigné de syncrétismes, Idylle Mamba partage dans sa langue maternelle, le sango, la culture populaire et la vie ordinaire des centrafricain.e.s. On écoute Bande de Bangui, nouveau single du groupe, avec un clip coloré, emprunt de trans afro psychédélique qui nous aidera à supporter le confinement actuel. Et maintenant, dansez ! Dansez même dans votre salon !

La chanteuse soul centrafricaine Idylle Mamba et le groupe lyonnais Electric Safari étaient faits pour se rencontrer. Unis par le même amour des sonorités seventies des productions africaines, Electric Mamba sait nous entrainer dans ses transes mélodiques.
Le répertoire du groupe s’incarne dans un univers cinématique, porté par des rythmiques frénétiques.Electric Mamba est né d’une collaboration entre la chanteuse Centrafricaine Idylle Mamba et le groupe afro-beat Lyonnais Electric Safari. Les paroles en Sango, la langue de Centrafrique, et la voix fascinante d’Idylle semblent par moment invoquer les dieux. Entre les sons psychédéliques des cuivres old school, les riffs de guitare groovy et un saxophone énergique, Electric Mamba vous transportera dans un univers explosif et coloré.

Instagram
Facebook

Octoginta est l’escapade solo d’Armelle Percheron

Octoginta est l’escapade solo d’Armelle Percheron (sati mata). Le premier single, Fragments est disponible en streaming et téléchargement sur toutes les plateformes. Il s’accompagne d’un clip tourné entre la Normandie et de grandes villes européennes. Ce morceau instrumental est orienté darkwave, les images en noir et blanc montrent une suite de scènes métaphoriques où l’érosion des falaises se mêle à la destruction du patrimoine et aux usines menaçantes. Armelle Percheron a réalisé le clip et  a composé et enregistré ce morceau en assurant les claviers vintage, les programmations et les guitares psychédéliques dans son home studio en Normandie. Elle travaille également avec le rappeur Zeuk! et collabore régulièrement avec des artistes de tous bords: auteurs, peintres, photographes et performers.

https://smarturl.it/octogintaLXXXmusica

Kwoon reprend du service avec Life, un titre écrit pour sa fille…

Kwoon reprend du service avec Life, un nouveau single qui nous fait retrouver le souffle épique qui souffle sur les compositions du guitariste Sandy Lavallart.L’onirisme rock de Kwoon, inspiré principalement des mouvements post-rock (Sigur Ros, Explosions in the Sky…) et indie-rock (Pink Floyd, Radiohead…), s’incarne avec ce nouveau morceau, Life, comme un appel à la vie. »Ce titre est une sorte d’hymne à la vie où on doit voir le verre à moitié plein et tirer des leçons de chaque instant, être conscient que parfois la Terre ne tourne pas si rond que ça, mais qu’avec un minimum de recul, de bon sens et de sourire, on récolte du bon » résume Sandy Lavallart.Toujours aussi inspiré, Kwoon mène aussi de par le monde son Volcano Tour, série de vidéos où on le voit improviser sur la cime des volcans, à découvrir sur sa chaine Youtube.On retrouve Kwoon avec son nouveau single, Life, un titre écrit pour sa fille, qui monte jusqu’à l’apothéose.

Bonus : Kwoon dans son Volcano Tour :

Kwoon, c’est avant tout Sandy Lavallart, un compositeur de talent qui, en 2005, dévoilait déjà ses envies musicales à l’occasion de « Tales & Dream », un premier disque qui levait le voile sur un post rock rêveur et bourré de promesses. Souvent comparé à Sigur Ros ou Arcade Fire, Kwoon a enregistré par la suite When The Flowers Were Singing, un second album très inspiré, qui combine morceaux instrumentaux et titres chantés, dans une veine plutôt post-rock, longs crescendos mélodiques et mélancoliques comme autant d’échappées belles.Le 3ème album The Guillotine Show (2011), produit par le label Fin de Siècle, s’enrichit de mélodies aux teintes pop-rock et folk avec des passages de chants appuyés.Par la suite, Sandy Lavallart s’est tourné vers de nombreux projets. On peut le suivre actuellement dans son Volcano Tour, qui l’emmène jouer au sommet des volcans de par le monde. »J’aime la vie, j’aime rêver et voyager. Partir loin et seul, pour me retrouver, pour atteindre des sommets et des limites, pour me sentir petit face à cette nature si respectable et démesurée. Jouer ma musique dans des lieux insolites et vertigineux, c’est un rêve de toujours…« Un nouveau single, Life, sur lequel, Sanda Lavallart est rejoint par sa fille, montre que Kwoon sait toujours nous offrir d’incroyables montées électriques d’une intensité exaltante.

Youtube
Facebook
Site officiel

Captain Simard : « J’suis moche » – un clip confiné pas si moche que ça…

Il est des moments où la contrainte stimule la création.

Privé de concerts et reclus dans son appartement parisien, Captain Simard a décidé de prendre les choses en mains ! Après nous avoir offert deux « sessions confinées »
(session 1: https://youtu.be/IZkDGztNYaE ,
session 2: https://youtu.be/jzd6sfZPnU4 ),
c’est au périlleux exercice du « clip confiné » qu’il s’est livré cette semaine.

Et le résultat est probant ! Un plan fixe, une image saccadée à la saveur millésimée des Super 8, un fond blanc et une gueule – il n’y a pas d’autre mot – qui navigue du rire aux larmes, de l’intime au grotesque, et du plus digne au plus foutraque. Voilà le peu d’ingrédients qui composent cette réjouissante soupe à la grimace de clown triste, à dévorer sans modération !

Si l’on fait exception de sa poupée-fétiche, mascotte de son album, Captain Simard se retrouve seul face caméra, où il se livre à un jeu d’autodérision manifeste. Tantôt modelant son visage, tantôt se maquillant ou essayant des coiffes plus ou moins farfelues, c’est finalement lui qui devient sa propre poupée, en proie à des doutes existentiels sur sa capacité de séduction, à l’image du personnage décrit avec sensibilité et finesse dans ce qui est à cette heure l’une de ses chansons les plus abouties. 

Car la chanson « J’suis moche » est bien l’un des moments les plus émouvants du disque « C’est pour le Pognon », sorti cet hiver. Texte ciselé, arrangements d’orfèvre signés Pierro Catton, justesse de l’interprétation : tous les ingrédients sont au rendez-vous pour faire de ce titre discret une chanson digne des plus grands.

Dans un message publié sur les réseaux sociaux, Captain Simard en a profité pour remercier chaleureusement son public : 

Votre relai et vos partages sont le meilleur soutien que vous puissiez apporter à ce travail. Ma reconnaissance est immense pour le support dont vous m’avez gratifié jusqu’à présent, et j’espère que cette création, si particulière, en sera digne.

En attendant des temps meilleurs,
Prenez soin de vous,
SIMARD

Le disque : 
https://captainsimard.com/musique/

le premier EP de Despite The End

Groupe de métal français créé en 2019 sous l’impulsion de son chanteur Vartan Yorganciyan. Le groupe se veut une musique directe, énergique et pleine d’émotions.
Vous retrouverez ainsi les influences révoltées de groupes tels que System Of A Down ou Machine Head, ainsi que l’ambiance torturée de Slipknot ou Korn.
Un seul mot d’ordre pour Despite The End, ne jamais perdre l’équilibre entre technique et mélodie.

Premier EP « Butterfly Effect » disponible ci-dessous !

SPOTIFY / DEEZER / ITUNES / AMAZON MUSIC

Despite The End est un groupe qui agit sous couvert du modèle économique My Ouai ! en soutien aux actions sur le champ de l’autisme et du handicap infantile. 

Quelques mots sur « My Ouai ! » Production : Société de production issue du secteur de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) sous format E.A (Entreprise Adaptée).Plus de 80% de ses collaborateurs sont en situation de handicap.Son modèle Économique trouve sa source dans le partage des recettes entre la production de ses artistes, et le financement de projets associatifs dédiés à soutenir l’éveil musical et artistique d’enfants en situation de handicap,(association My Ouai !).Un modèle gagnant-gagnant, équitable et solidaire, permettant de produire avec bienveillance, les jeunes talents mais également les artistes confirmés sur la scène de la solidarité.

https://www.facebook.com/dteoff/
loading