Of Ivory & Horn: 1er EP le 26 février

  • Qui est-il?

Of Ivory & Horn, une référence aux deux portes grecques d’ivoire et de corne, est le nom de scène choisi par Dorian pour exprimer sa musique. Dorian Chamoin est marqué par la culture du voyage. Les vies, les paysages traversés, aussi bien dans le Sahara que dans les taïgas du Nord, l’habiteront durablement jusqu’à impressionner toute sa musique. Animé d’une très forte lucidité et d’un insatiable besoin de savoir, il étudie l’histoire et la sociologie, qui lui fourniront un matériau d’écriture inépuisable d’idées, de concepts mais surtout de contes et légendes.
Of Ivory & Horn écrit son premier EP « EPONYME » dans une ruine d’abbaye millénaire proche de Langres. Le résultat est un projet intimiste et onirique, porté par un timbre de voix unique.

 Of Ivory & Horn appuie son écriture sur la résonance harmonique, sur l’influence des couleurs musicales, sur le corps et l’esprit. Tous les morceaux, sauf un, sont composés en majeur, d’habitude utilisé pour des chansons joyeuses et festives.

Dans l’écriture des impressionnistes contemporains et celles des oeuvres populaires françaises, ce mode majeur devient mélancolique. Rappelons-nous « À la claire fontaine », ou le « Coucou » de Benjamin Britten. Ces comptines nous amènent dans une vibration positive : des images de notre enfance, des souvenirs qui nous sont chers et qui ne peuvent mener qu’à l’introspection. Of Ivory & Horn emprunte à la musique sacrée les rites, la communion.

  • Les 4 titres du EP passent par différents tableaux et nous invitent au voyage.

« Of Ivory & Horn » raconte un sentiment furtif, qui subjugue celui qui le subit : que penserait l’enfant que l’on était s’il était en face de nous? Les portes d’ivoire et de corne, dans la tragédie d’Orphée, représentent ces choix : une porte pour les songes d’illusions, une autre pour les songes réels.

« To my friends » est une chanson mélancolique d’automne, que l’on écrit à la fin de l’été, et que l’on chante en hiver, à l’attention d’amis lointains. La société de consom-
mation nous amène à nous séparer de notre « meute ». Il fut un temps où l’homme pensait la terre infinie : vivre ensemble. Ce morceau est un appel à détruire les cages, celles que l’on s’est construites et celles que la société a construites.

« To Weave Roses » raconte la perdition : les puits sans fond, que l’âme se construit car elle connait le but inatteignable. Elle nous rappelle que nous sommes toujours sensibles, et qu’il en faut parfois peu pour nous faire sombrer.

« The Brigade of Flying Boats » est inspiré des mythes modernes des nouveaux rêveurs, qui naviguent sur un continent libre de toutes réalités. La brigade des bateaux
volants flotte à travers la porte des lions qui pleurent, où l’enfant homonculus trouvera la fée bleue de Spielberg au fond des océans. A la fin, un tableau est peint, sur lequel on aperçoit un chemin possible, mais l’océan est bien trop vaste pour s’arrêter. « On ne voit bien qu’avec le coeur ».

  • 1er extrait de l’EP : clip sur le titre « Of Ivory & Horn » réalisé en STOP MOTION

Le personnage principal est entièrement blanc pour lui donner une apparence de statue grecque, et parce qu’il correspond à une mythologie plus romantique du rêve et d’Orphée, comme chez Neil Gaiman dans son Sandman. Orphée doit choisir de passer entre deux portes, les songes d’illusions ou les songes concrets. Il est comme l’enfant, motivé par ses rêves, qui va faire des choix et pas toujours les bons.

Une fois adulte, il est parfois bon de se souvenir celui que nous rêvions d’être : c’est ce qui est représenté par l’enfant d’or et l’homme d’argent. Tous deux, malgré le fait qu’ils passent chacun par une porte différente, se retrouvent et s’associent pour ne faire plus qu’un. Tous les rêves nous mènent immanquablement vers ce que nous sommes aujourd’hui.

Il ne fallait pas « filmer » ces images, mais les « fabriquer » de toutes pièces, le stop motion laissant alors libre cours à toutes rêveries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *