Mood Bounce: Une approche unique de la musique électronique

Moon Bounce est le pseudonyme du pionnier de la pop originaire de Philadelphie, Corey Regensburg. À cheval entre la création et la désintégration, il combine des vocaux émouvants à des percussions explosives, obsédé par le groove.

Pianiste de formation et diplômé de la University of the Arts en théâtre musical, il devient vite désenchanté par les limites à la création qui lui sont imposées à l’école. Il commence alors à créer des samples et des synthés via une version piratée du logiciel Propellerhead’s Reason, en s’inspirant de M83, The Dillinger Escape Plan ou The Blood Brothers, ainsi que des artistes comme Chris Clark et Aphex Twin.

Regensburg intègre de plus en plus sa propre personnalité dans sa musique, et commence à se faire connaître avec une série d’EP, notamment Dress Rehearsal (2014). Ses compositions, ambitieuses et sarcastiques contrastent avec le reste des producteurs, prévisibles, qui ont alors pris d’assaut Soundcloud. Le clip du single “Shake”, empreint d’humour noir, sera nommé aux Berlin Music Video Awards.

Publiant des singles sur Secret Songs, Activia Benz, Heroic, et même une collaboration avce The Bloody Beetroots sur Dim Mak, la pop mutante de Moon Bounce grandit de plus en plus. Ses concerts avec Rhye, Slow Magic et Prince Rama l’assoient comme performer, et nombreux sont les fans à ressortir de ses sets, les yeux écarquillés, s’exclamant “Je n’ai jamais rien vu de tel !”. Quand son ami Kyle Stetz, crée le site phénomène Typedrummer avec des samples du single “Fool”, 3 millions de personnes découvrent alors sa musique, via des publications dans les revues tech CNET, Wired, Boing Boing, et même via Tommy Lee (Mötley Crüe).

Aujourd’hui, Moon Bounce s’apprête à publier son premier album, intitulé Clean House, sur son propre label Grind Select. C’est du pur Regensburg : des rhythmes chaloupés, des mélodies qui restent dans la tête, tout n’est que Moon Bounce.

L’annonce de cet album s’accompagne du clip de « Drugs », qui montre un Regensburg recréant certaines pochettes emblématiques de Prince, Lipps Inc., Grace Jones et bien d’autres avec son visage. Tout comme la musique, l’aspect visuel de ce titre synth heavy pop tune est à la fois empreint de nostalgie et totalement novateur.

Clean House paraîtra le 10/03/2017, les précommandes sont disponibles ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *