Le Grand Jojo : rigolard et bon vivant

  • Qui est-il ?

Avec des tubes ancrés dans l’inconscient collectif tels que ‘On a soif !’, ‘Jules Cesar’, ‘Victor le footbaliste’ et ‘Mexico’, Le Grand Jojo est une icône de la chanson belge. 

Né le 6 juillet 1936 à Bruxelles, Le Grand Jojo apparaît au début des années 70 après avoir effectué de nombreux métiers, avant de devenir chanteur : dessinateur publicitaire et de BD, vendeur de jukes boxes, disquaire et musicien.

En 2012, il signe chez Universal Music Belgium qui sort le 26 octobre 2012 son Grand Best Of.

« La Belgique a le chic pour engendrer des princes du tube qui règnent sur les fêtes foraines et le parquet des salles de bal.[…]Il faut écouter ces rocks et ces tangos en se gardant des jugements approximatifs et condescendants : Grand Jojo n’est ni ringard ni branché, il est patrimonial ! »

  • Si tu avais droit à un vœu lequel ferais-tu ?

« Après les concerts complets de Cirque Royal et de Forest National, faire un tabac à l’Olympia ! »

2 réflexions sur “ Le Grand Jojo : rigolard et bon vivant ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *