Gloriadays: sortie du nouvel EP « What you’re gonna get » en Avril 2019

A l’origine Gloriadays voit le jour le 14 juillet 2007 à Pau (64). Fondé par Anthony Jarvis, ce groupe de rock français qui interprête des morceaux en anglais est alors composé de quatre membres: Anthony Jarvis (chant guitare rythmique), Cédric Susini (Lead guitare choeur), Clément Bricaud (basse), Richard Poudampa (batterie) dont deux membres (Cédric et Anthony) issus de la formation « Small Heaven » de 1998 à 2003. 

Cet effectif dure environs un an, sort deux singles uniquement disponible sur internet qui s’intitulent « Never B rude » et « Da samethings ». Par ailleurs, le groupe effectue quelques concerts, dont le tout premier à l’Hotel de France de Morlàas. Puis vient le premier changement de line up. Le premier changement de line up intervient suite au départ de Richard et Clément et sont appelés pour les remplacer deux vieux amis. Thomas Penouilh (Nori Wakame) à la batterie et Arnaud De Luzan (Nono turbo) à la basse. L’effectif est alors composé de quatre vieux camarades de collège. Cette configuration donne une autre dimension au groupe, on lui attribue ainsi une image authentique et old school. Ce nouvel effectif se hisse à la seconde place du tremplin « nouvelle vague européenne ». 

En 2011, suite à un live enregistré à l’Ampli de Pau, le premier album du groupe voit le jour. Cet album se nommera  » Dont forget the macanik ». On y retrouvera la rage de l’époque et surtout de l’énergie purement rock. Cet album était voué à prendre aux tripes. Peu après, Arnaud et Cedric (bassisste et guitariste) quittent le groupe. Sont recrutés pour les remplacer Brice Caillat (basse) et Alexandre Houmad (guitare lead). 

Le groupe prend un tournant, se veut alors plus sérieux et commence à travailler dans ce sens. Neuf mois plus tard le projet prend forme, Anthony se voit exclu de l’effectif et fonde ainsi GLORIADAY à la place « Gloriadays ». Anthony étant le dernier des membre de Gloriadays, il décide de refonder le projet en marquant une certaine renaissance. Cette fois ci, les choses seront différentes. Il nomme le groupe GLORIADAY, tient les rennes en qualité d’auteur compositeur et chanteur du groupe. Il s’installe leader du groupe tandis que jusqu’ici les décisions restaient collégiales. Il decide cette fois ci d’enregistrer plus sérieusement de nouveaux titres. Pour se faire il appel de vieilles connaissances Jean Domblides un batteur de renom dans la région avec qui il a eu à travailler dans un projet intermédiaire et Cédric Susini qu’il a fallu persuader de revenir pour cette fois ci entrer en studio. 
Les enregistrements se font à Bayonne à « l’atturi studio » de Serge Bianne. C’est ce même Serge Bianne qui jouera les parties basse du premier EP officiel du groupe « Every night of our lives ».

 En 2014, Gloriaday signe sous le label LALOULINE de Jérôme Cosniam.  Un nouvel artiste rejoind le groupe quelques semaine plus tard en tant que bassisste, il s’agit de David Starling. Le groupe est à nouveau au complet, remonte une nouvelle set list, part défendre son nouvel EP et en enchaine un deuxième dans la foulée. L’aventure de ce nouvel effectif prend fin, Jean quitte le groupe. Une fois de plus, tout est à refaire. Il ne reste plus que trois membres. En arrivant à la premiere répétition Cédric prend la batterie, David la basse et Anthony s’approprie la guitare et le chant. Cette configuration oblige Anthony à travailler ses solos de guitare, chose qu’il avait laissé à Cédric depuis des années. A la surprise générale le groupe sort de la répétition avec pleins de nouveau titres improvisés dont « can stop the rain », « stay awake » et « don’t let go ».

Les membres décident donc de rester à trois et entrent en studio au « Diamond studio » de Pau dans le but de travailler leur nouvelle set list et enregistrer un nouvel EP. Certains concerts se passent à trois le temps d’approuver les nouvelles chansons, puis un retour se fait. Arnaud De Luzan qui faisait parti de l’effectif précédent en tant que bassiste revient cette fois ci en tant que guitariste. Il pose ainsi quelques guitares additionnelles sur les chansons existantes et sort un EP intitulé « Bright side of the moon ».

site web http://www.gloriaday.sitew.fr/

facebook https://www.facebook.com/gloriadaystheband/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *