Dune: nouvelle vidéo « Love isn’t enough »

Pour ce premier Ep réunissant 4 chansons ciselées dans la langue de Shakespeare, Anja Fougea & Thomas Chatel font le pari d’un disque acoustique et pop sans oublier de rendre hommage à leurs racines jazz. Entouré de musiciens inspirés et expérimentés, qui mettent en valeur des mélodies limpides et un chant caressant, Dune dévoile un univers rafraîchissant et généreux.

Une dune s’élève du sol et tend vers le ciel et de son sommet offre un regard large et privilégié sur le monde qui l’entoure. Forts de cet étendard, Anja Fougea & Thomas Chatel viennent d’entreprendre, avec élégance, une ascension pleine de promesses.
Anja et Thomas ont tous les deux 24 ans. Ils se sont liés d’amitié depuis le lycée, mais n’ont démarré leur collaboration musicale qu’au tout début de l’année 2015.  La lumière généreuse qui se dégage de leurs premières compositions se matérialise dans leur premier EP.
 
Comme de nombreux amoureux de musique de leur génération, leurs influences puisent à travers un faisceau de styles internationaux: le reggae vintage, le hip hop, la soul ou les perles de l’âge d’or du R N B (95-2000). Leur formation passe aussi par le jazz.
Anja vient d’une famille de musiciens. A la maison, la musique coule à flots et les jams impromptues, auxquelles se joignent souvent les oncles pianistes et compositeurs professionnels sont fréquentes. Nourrie par cette ambiance créative, Anja s’initie au chant. Elle bricole un groupe avec son frère et écrit ses premières chansons.
Thomas s’intéresse d’abord aux arts graphiques, s’initie à la PAO et au maniement des bombes de peintures. Les graphs, dont il couvre son lycée, lui valent des ennuis avec le corps professoral et la sympathie de nombreux élèves. Il pratique le surf et se passionne pour le reggae. Sans foi, il entame des études d’économie gestion avant que son amour de la musique ne le fasse bifurquer vers l’école de Jazz de Boulogne.
Tendus vers un même objectif, les deux amis, en viennent vite à croiser leurs inspirations. Thomas fait tourner des grilles d’accords chaloupés, Anja esquisse des mélodies. Des chansons se profilent. Anja, qui a souvent accompagné ses parents lors de longs séjours à l’étranger, a toujours fréquenté des écoles bilingues. L’anglais est naturellement sa langue d’expression. Sa vision du monde s’est enrichie par ses expériences. Elle a étudié la médecines traditionnelle ayurveda en Inde, poursuivit des études de psychothérapie et s’est investit auprès des compagnons d’Emmaüs.
Le terreau de son écriture est humaniste et empathique:  Elle dénonce les méfaits de la jalousie « love is not enough », le danger à laisser l’ego nous dominer « One Two » ou les traitements injustes fait aux émigrés « Mare Nostrum ». Dans « Watch Out », elle milite pour que chacun se dégage du formatage crée par le regard de l’autre.
 
Pour ce premier EP acoustique et jazzy, Dune s’est entouré de musiciens aguerris : le guitariste Philippe Begin (Microsillon , Love Bizarre…) a pris en charge la production et réunit le pianiste Fabrice Devienne (Toufic Farouk ou David Linx…), le fameux contrebassiste Tony Bonfils, (Charles Aznavour, Yves Montant, Dee Dee Bridgwater…), le percussionniste Sébastien Buffet (Dominique A., Miossec…) le trompettiste Jérôme Etcheberry (Jérôme Savary, Brisa Roché…) et l’ingénieur du son François Baurin, (Youssou N’Dour ou Kery James..)
 
Expérimentés et bienveillants, ils guident et accompagnent les jeunes musiciens dans leurs premiers pas vers le soleil.

En concert à Paris
le 27 octobre au Flow
(Toutes les infos ici: http://www.flow-paris.com/dune/)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *