Vincent Ahn: Des grues, des fourmis, des fées et des hommes…

Dans le monde de Vincent Ahn, les fourmis et les grues vivent au milieu des elfes et des fées. Les chevaliers et les héros côtoient les princesses et les magiciens, et tout autour d’eux, la mer, à perte de vue…

Né en Corée du Sud, Vincent Ahn se révèle au public en remportant le tremplin musical « Zeconcours.tv » – il fait partie des lauréats – en novembre 2013 au cours duquel il fait la connaissance du chanteur de rock Maryjohn avec qui il co-écrira le titre  » le grand océan ». Poussé à l’écriture par l’artiste Yo de Syve qui l’initiera également au chant, il écrit « la danse des grues » puis complète son répertoire d’une quarantaine de morceaux, signant à chaque fois la musique et les paroles. Il s’inspire des oeuvres de Bob Dylan, Renaud, Raphaël, Michel Berger…

Il écume ensuite les petites salles parisiennes, toujours derrière son piano et en français, encouragé et guidé par Cindy et Sébastien, chanteuse et guitariste du groupe Ladylike Dragons. Cela lui permettra de rencontrer Marc et Martine Havet qui lui ouvrent les portes de leur cabaret, « Au Magique », endroit où il se produit encore régulièrement.

C’est au Magique qu’il croise le chanteur Jann Halexander qui lui offre sa première partie lors de la cloture de sa tournée Parisienne « un bon chanteur est un chanteur mort » et Michèle Barbier qui lui permettra de se produire régulièrement sur Paris, notamment lors du festival de la chanson francophone Kreatika au cours duquel il remporte un prix. 

A travers ses chansons il évoque les sujets qui le touchent tels que la pauvreté, l’écologie ou l’enfance et plus généralement les rapports entre les gens. On peut y croiser un homme plein d’états d’âmes danser comme une grue, un vieux garçon qui ne veut pas quitter le cocon familial ou une princesse qui rêve de s’évader de son donjon. Le tout dans un univers mêlé de légendes arthuriennes, de mythologie grecque et de contes de fées…

http://www.vincentahn.com/

 

Une réflexion sur “ Vincent Ahn: Des grues, des fourmis, des fées et des hommes… ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *