Debout Sur Le Zinc : 3 Jours Debout, l’album live

En février 2017, Debout sur le Zinc investissait le Café de la Danse pour trois soirées thématiques : acoustique, électrique et éclectique, accueillant chaque fois de nouveaux invités comme Fredo Burguière (Les Ogres), les Fatals Picards, Romain Humeau (Eiffel), Mamani Keïta, Grégory Jolivet, Quatuor (Patrice Mourgue, Arnaud Pierre, Aurélien Guyot, Florimond Dal Zotto), Sages comme des sauvages, Tosha Vukmirovic et Erzoj Kasimov (Slonovski Bal).
Le 29 septembre, un livre cd intitulé 3 Jours Debout, qui sort en édition limitée avec un reportage photo de 40 pages, vient immortaliser ces trois soirs inoubliables. 3 Jours Debout prouve que Debout sur le Zinc entretient la flamme en disques et en tournées depuis vingt ans. Le groupe tient le haut du pavé de la scène française avec les ingrédients qui ont forgé l’identité de la bande : écriture en prise avec l’actualité mondiale ou littéraire, un regard mélancolique, des accents yiddish ou tziganes dans l’orchestration, l’autocensure à distance, des concerts inoubliables à l’énergie contagieuse… Et toujours l’envie du début et l’excitation palpable ! On découvre 3 Jours Debout avec en premier extrait : L’arbre.

En février 2017, Debout sur le Zinc remplissait le Café de la Danse dans une trilogie acoustique, électrique et world, invitant, entre autres, Fredo Burguière (les Ogres), Romain Humeau (Eiffel), Sage comme des Sauvages et Mamani Keita à assaisonner leur répertoire.
Si vous les avez loupés sur scène, une séance de rattrapage vous attend le 29 septembre avec la parution de « 3 jours Debout », un livre-CD en édition limitée contenant un reportage-photos de 40 pages.
Si Debout sur le Zinc n’a jamais signé de musique de film, le groupe a en revanche écrit la B.O de la vie d’un paquet de gens. C’est grâce à cette étonnante fidélité, ce mélange d’intimité et d’hystérie, d’individus et de foules que 3 Jours Debout vibre d’un bout à l’autre. On retrouve sur ce livre-disque les fans d’un soir ou de toujours, ravis de pouvoir rendre aux musiciens de Debout sur le Zinc la monnaie et la magie de leur pièce.
Sinon, ça donne quoi « Debout » en concert ? Un irrésistible sourire. Une audace folle. « Debout » ? Oui : « Debout ». C’est le petit nom de cette grande aventure. Comme pour nous rappeler que dans Debout sur le zinc, le plus important c’est d’être « Debout » et de le rester. Quoi qu’il arrive.
Entre chansons graves et humour grinçants, c’est toujours sur la scène que le spectacle prend tout son sens. Debout Sur Le Zinc, c’est avant tout un groupe de scène, avec des musiciens exceptionnels, qui, à l’instar des Ogres de Barback, sont capables de jouer d’une multitude d’instruments, parfois plusieurs à la fois, tout en chantant en même temps, donnant une couleur festive indéniable à tous leurs spectacles. Avec eux, on danse, on chante, on sourit, en un mot : on s’amuse ! La bonne humeur garantie n’est même pas entachée par des textes dont l’actualité n’en finit plus de faire résonner, mais qui donnerait presque de l’espoir avec la beauté des harmonies et de l’orchestration (trompette, accordéon et clarinette) ou la dynamique du refrain. 3 Jours Debout est le témoignage de trois grands soirs, moments inoubliables de l’histoire de Debout sur le Zinc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *