Archives pour la catégorie Artistes

Antoine HLT présente son album « Petits morceaux »


Biographie:

Auteur-compositeur-interprète de la scène nancéienne, Antoine HLT esquisse ses premiers pas musicaux avec deux premiers singles autoproduits en 2013-2014.
Il peaufine ensuite son premier album, Le sens des marches, qui paraît en 2017, tandis qu’il fait ses premières armes sur scène dans des bars ou festivals régionaux. Il reçoit le prix « Poésie en musique » de la Société des Poètes et Artistes de France, récompensant la qualité de ses textes.
Arrive le temps du deuxième album. Précédé par les singles Végé t’as rien et Résistance, l’album Petits morceaux sort le 27 avril 2020.

Présentation du nouvel album, Petits morceaux:
Fidèle à son écriture dense et poétique, Antoine HLT livre dix chansons à la fois très différentes et très complémentaires. Si Végé t’as rien aborde l’écologie avec humour, Michel Michel questionne la place de l’individu dans la société, tandis que Ma muse s’amuse s’interroge sur l’inspiration créatrice.
Musicalement, Antoine HLT propose une variété de qualité, aux arrangements fouillés (chœurs africains, trompettes, violoncelle…), qui oscille entre chanson acoustique traditionnelle (Un Petit Morceau), électro-pop (Tu Fais Chier je t’aime), voire expérimental, avec un titre 100% vocal (La Fourmi sans la cigale).
Pour illustrer le disque, plusieurs vidéos: Végé t’as rien, clip ambitieux en stop motion, qui a nécessité 3000 photos et 4 mois de montage; Résistance, clip chorégraphié teinté d’humour; et Enchanté, lyrics vidéo réalisée en plein confinement.
Finement construit, le disque ne dépareille pas, avec des chansons se faisant écho l’une et l’autre, pour un ensemble ne manquant pas d’originalité. Des (pas si « petits »!) morceaux à découvrir sur toutes les plateformes, en CD et en vinyle!

Lien d’écoute: https://lnkfi.re/antoine-hlt-petits-morceaux
Site et page Internet:
www.antoine-hlt.com
https://www.facebook.com/hlt.antoine/

« Appelez-moi Poésie ! » nous invite Poésie Chevalier

« Appelez-moi Poésie ! » nous invite Poésie Chevalier, un brin bravache, dans le titre de son premier EP à paraître en septembre 2020 sur le label ZRP. Composant et chantant au sein du groupe Kinoko pendant une dizaine d’années, elle mûrit sa plume et ses envies musicales au fil de cette aventure. Trois albums en découleront, mais c’est seule que Poésie Chevalier choisit ses armes désormais : mélodies entêtantes aux paroles simples et imagées, arrangements mixant pop anglaise et trip hop, voix claire et sensible. Elle évoque une soeur cachée de Björk qui aurait grandi en écoutant les Beatles, un roman de Marguerite Duras toujours à la main.Célébration de l’amour heureux et de la beauté des paysages marins, « Vague et bleu », le premier titre de l’EP, dévoile un ton volontaire et passionné : Poésie Chevalier a quelque chose de la tempête…Dans le clip, c’est en habitante d’une île paradisiaque qu’on la découvre sauvant un pauvre naufragé. Gageons qu’elle envoutera de son chant intense et de ses concerts incarnés les humains endormis qui sauront l’écouter.

Poésie Chevalier est née à Dinard face à une mer d’émeraude piquetée de rayons argentés…Dans son premier EP « Appelez-moi Poésie ! » qui paraîtra en septembre prochain, elle fait ses armes : mélodies entêtantes aux paroles simples mais imagées, arrangements électroniques teintés de pop, voix claire et sensible. Elle appartient à la famille de ces nouvelles chanteuses françaises qui cherchent à s’imposer dans la voie ouverte par la Christine and the Queens des débuts.Célébration de l’amour heureux et de la beauté des paysages marins, le single « Vague et bleu » sort le 20 avril 2020 accompagné d’un clip rêveur à souhait. Il dévoile un ton volontaire et passionné : Poésie Chevalier a quelque chose de la tempête…Poésie Chevalier devait être sur scène le 18 mars au Café de la danse à Paris, en première partie de James Eleganz et le 24 mars à la Glaz Arena de Rennes, en première partie de Bon Entendeur, programmée par l’ATM (Association Trans Musicales). Un virus en a voulu autrement. Ce n’est que partie remise.

Lien digital

ZIMMIA: Le quatuor pop dévoile son clip pour “The First Morning”

On sait peu de choses. L’univers est en perpétuelle expansion. Inspirant et stimulant depuis la nuit des temps. Il permet la rencontre avec l’inconnu et la création… 

Trois voyageurs galactiques, trois vagabonds, invitèrent une voix lointaine à prendre part à leur exploration. Une odyssée lyrique débuta, vers la transcendance et l’au-delà. De questionnements naquirent des textures électroniques, de pensées alambiquées des sonorités acoustiques, leur pop astrale rythme intensément l’immensité… 

C’est l’histoire du quatuor pop Strasbourgeois Zimmia, qui, après un premier EP “Odyssey I” sorti le 3 Janvier via le label La Belle Intention, revient aujourd’hui avec un clip pour leur single “The First Morning”! 

« The First Morning parle du « premier matin du monde » dans le jardin d’Eden. Le jour se lève sur la toute nouvelle Création : tout est parfait, clair, chaque chose est à sa place. Tout est là, à portée de main mais nous ne parvenons pas à l’atteindre. Nous sommes à un cheveu de comprendre l’essence des choses mais au dernier instant cela nous échappe.
Toute la chanson parle de cette frustration. Notre imperfection nous empêche d’accéder simplement au bonheur. Il nous faut creuser un chemin. Le morceau se termine sur une mélodie murmurée comme une berceuse. Comme un mantra. Une forme de résilience. » – ZIMMIA  

Entièrement illustré et animé par Romane Vix (FacebookInstagram), le clip “The First Morning” est disponible depuis le 10 Mai 2020 sur YouTube.

Mona San est de retour avec le clip futuriste de Skinned

Mona San est de retour avec le clip futuriste de Skinned, nouvel extrait de l’album ~p+n|d•r~ à prononcer Pandore qui sort chez Alter K / Pschent le 8 mai 2020.
Mona San considère Skinned comme un dysfonctionnement, une erreur imprégnée d’une bipolarité brutale qui conduit inévitablement à une restructuration illogique, et pourtant étrangement apaisante. Son clip, débordant d’énergie et de brutalité, est la réponse parfaite à la sonorité développée dans le morceau.A cheval entre l’électro aventureuse et les sons urbains d’aujourd’hui, Mona San impose son beatmaking ultra inventif qui laisse deviner des influences qui le placent dans la lignée d’artistes comme Rone, Fakear ou Superpoze.Mené par le jeune compositeur Julien Perrigault âgé de vingt ans, Mona San sort enfin son premier album ~p+n|d•r~ riche de quinze titres. Envoutant avec ses nappes synthétiques planantes et déstabilisant avec ses  impacts puissants et arythmiques, ce premier essai permet au jeune producteur d’installer son univers artistique. Après Innerbl◊◊m, on plonge dans l’univers du clip de Skinned.
En 2012, le projet “Mona San” est né afin que Julien Perrigault puisse se libérer de ses émotions intimes. Ce jeune compositeur et performeur français de 20 ans propose un style dynamique et mélancolique, tournant autour de l’Electronica et du Hip-Hop. Remportant deux concours de remixes organisés par le label macédonien Paragon Records, ce dernier lui ouvre ses portes afin qu’il y sorte Run’n Hide ainsi que Lee. Ce titre vient enrichir la tracklist de son premier album, intitulé “ ~p+n|d•r~ “, aux côtés de 14 autres morceaux, formant une continuité remarquable. “ ~p+n|d•r~  » (prononcé pandore), reflet d’un univers futuriste aux tons nostalgiques lui permet d’obtenir une visibilité plus importante. Tant envoûtant dans ses nappes synthétiques que déstabilisant de par ses impacts puissants et arythmiques, ce premier essai prometteur permet au jeune producteur d’installer son univers artistique. L’aspect urbain n’est pas à en déplaire aux américains Raul Like Paul, Will Metty ou encore CHEF qui prêtent leur voix à l’artiste français sur les titres Rollin et Spin It Back. Amoureux du Trip-Hop à la Massive Attack et de la Progressivité à la Rone, Mona San a fait appel au guitariste toulousain Krose, afin qu’il enrichisse le morceau Endless.Inspiré par le cinéma de science-fiction, pour lequel il a travaillé en tant que Sound Designer sur le court-métrage Beyond Your Lips, Mona San dévoile des morceaux s’apparentant à l’esthétique des films Premier Contact, ou Blade Runner. Vous voilà prêt à entrer dans le monde hautement riche et original de Mona San.

Instagram
Facebook

FAHB : Sortie de « EN ATTENDANT »

« En attendant… » est un projet de longue date, un de ceux que l’on garde au fond de son coeur, en attendant!

Mais c’est avant tout la rencontre entre deux hommes, le fruit d’une amitié, une aventure humaine.

Fabien Mettay est un artiste éclectique, qui a accompli une grande partie de sa carrière musicale aux quatre coins du globe, en accompagnant les DJ Laurent WolfDiego Miranda sous le pseudo de Mod Martin, sans pour autant sacrifier son amour des mots et de la chanson française.

Pascal Miconnet, lui, est le pianiste arrangeur des émissions de Patrick Sébastien depuis plus de vingt ans. Nougaro, Bécaud, Salvador et tant d’autres ont défilé sous ses doigts.

Les deux se rencontrent lors d’une session au studio Guillaume Tell, sympathisent et font part de leur amour de la chanson française.

Quelques années plus tard, Fabien se met à l’écriture, Pascal le rejoint, Fahb est né!

Après, l’enregistrement du premier titre, tout se bouscule. « Paname » enflamme Facebook, les commentaires sont plus que rassurants pour continuer l’aventure.

Les hasards de la vie les mènent à un remplacement au pied levé dans un théâtre, et les voilà embarqués pour faire le festival d’Avignon 2019.

Les chansons ont été éprouvées en public, l’automne sera propice à l’enregistrement de l’album, sous le soleil de Lisbonne.

Un album de chansons réalistes aux influences clairement assumées, Brel, HigelinBashungFerré, disponible en Avril 2020.

Un piano, une voix, parfois agrémentés d’un quatuor et vous voilà embarqués sur le grand huit des émotions.

Une heure un quart de tranches de vies, de rires de larmes, où la justesse du verbe est soulignée  de main de maître par les arrangements de Pascal.

Laissez vous emporter sans crainte, et vous verrez qu’au final, comme ils nous le chantent, « La vie c’est beau comme un film d’Albert Dupontel »

Lien d’écoute