Archives pour la catégorie Artistes

Dune, le clip coup de coeur de Lift Up

Dune dévoile Lift Up, premier single électro pop porté par un clip acidulé et qui annonce la sortie d’un premier EP en octobre prochain. Dune est un duo composé d’Anja au chant et Thomas aux synthés et à la production. Avec ses sonorités électro-acoustique, Dune reflète notre époque et s’interroge sur l’hyperpuissance des technologies.La musique de Dune fait la part belle aux machines analogiques (le clavier Juno-106, la boîte à rythme CR-78 et bien d’autres) assemblées dans une vibe rétro-futuriste. Le premier Ep est mixé par Étienne Caylou et masterisé par Chab.   
Dans le clip pop et graphique de Lift Up, Dune nous invite à une visite un peu particulière qui entraine une expérience intrigante. Est-ce une expo d’art contemporain ? Ou une visite dans nos propres aliénations ?  Ces statues d’humains pétrifiés, absorbés par leur téléphone portable, à la fois belles, étranges, dégageant comme une impression de déjà-vu. En entendant Lift Up (réveille toi, lève toi) , les statues vont se réveiller. Se sourire, danser, partager un moment ensemble… jusqu’à la chute finale.Lift Up marque les début d’un duo électro pop dont on n’a pas fini d’entendre parler et que l’on peut retrouver aux côtés de Claire Laffut, Cléa Vincent et Barbara Pravi sur la compilation de la piscine Molitor. Mais d’abord, on se réveille avec Lift Up.

Dune est un duo électro pop à découvrir avec son premier single Lift Up, annonciateur d’un Ep pour le mois d’octobre prochain.Au départ, il y a une grande histoire d’amitié. Celle d’Anja et Thomas, qui se rencontrent au lycée. Anja, c’est la voix. Depuis toute petite, elle chante, invente et écrit ses chansons. Son univers onirique lui est propre. Dans ses textes, elle vogue entre le vague à l’âme et la transformation, entre l’essence profondes des choses, leur fragilités, et les questionnements sur la société d’aujourd’hui.Thomas est le réalisateur du projet, au sein duquel il joue tous les instruments. Après avoir d’abord baigné dans le jazz, il est ensuite devenu fan de machines et de synthés, et s’est mis à la production électronique. Ensemble ils sont deux forces complémentaires. Avec son ambition électro-acoustique, le duo reflète notre époque. La société en quête de sens alors qu’elle est prise dans le tourbillon de la technologie. À la fois hyper-connectée et hyper-isolée, hyper-numérique et hyper-authentique.Le nouvel EP, prévu pour la rentrée 2019, fondé sur la conjonction des opposés, est la réponse sensible à notre modernité belle et fragile.Dune vient aussi de composer et d’enregistrer un titre inédit pour Molitor V1, la compilation estivale de la Piscine Molitor. Cet inédit s’appelle HighSchool Childs et on peut le retrouver sur la compilation aux cotés d’artistes telles que Cléa Vincent,  Claire Laffut et Yseult, Barbara Pravi… La sortie est prévue le 31 mai en vinyle et en septembre en digital.Dune a également composé un titre pour le prochain album de Stephane Pompougnac qui sortira en septembre et s’intitule Dans la Danse.

Facebook

Instagram

FLASHKO : LE JEUNE ESPOIR DÉVOILE SA NOUVELLE MIXTAPE «DE L’AUTRE CÔTÉ»

C’est à l’adolescence que FLASHKO, originaire de Meaux en Seine et Marne, se lance dans la musique. Influencé par les artistes de Rap Américain alors actuels (P Diddy, Jay-Z, Eminem, 50 cent…) et les « grands » de son quartier, il ressent l’envie de s’essayer lui-même au micro. 
Dès lors, il commence à écrire ses propres textes sur son quotidien, ses rêves d’ado, son vécu. « African Etat d’Âme », un groupe formé à son initiative, né quelques mois plus tard. Via ce dernier, FLASHKO revendique un rap hardcore et conscient. 
Le groupe se fait alors connaître dans la région et multiplie les prestations scéniquesavec pour seul leitmotiv la volonté profonde de transmettre un message aux jeunes de quartier : « croyez-en vous et en vos rêves, c’est la première étape de la réussite. » 
L’aventure avec « African Etat d’Âme » prend finalement fin en 2014 et laisse place à l’aventure solo que FLASHKO prend alors la décision d’entamer.
Nouvelle équipenouvelle direction artistique, c’est avec un rap conscient & dansant que FLASHKO s’affirme dorénavant. 
En 2016 sort sa première mixtape « Sans forcer » qui rencontre un joli succès d’estime, l’installant dès lors dans le paysage musical rap d’Île de France. 
Le 15 Mars dernier, FLASHKO confirme son entrée dans la cour des grands en figurant dans la tracklist de la Compile CERCLE FERMÉ (Sony Music) avec le titre « Billets Yellow », aux côtés de LACRIMSETH GUEKONIRO ou encore 4KEUSGANG.
 Après plusieurs années de travail, l’artiste dévoile aujourd’hui une nouvelle mixtape intitulée « De l’autre côté », un projet de 10 titres incluant les singles « La Belle et la Bête » & « Moula feat. Saf » déjà exploités sur la chaine Youtube de FLASHKO, ainsi que le très attendu « Comme toi » qu’il interprète avec le rappeur LECK.

La mixtape :  http://hyperurl.co/FlashkoDeLAutreCote

Fatbabs fait sa rentrée ce 14 juin avec son nouvel EP Holidays.

Deux ans après son premier maxi en solo intitulé Daily Jam, Fatbabs fait sa rentrée ce 14 juin avec son nouvel EP Holidays. Beatmaker, producteur et réalisateur depuis 2011, Fatbabs n’en est pas à son coup d’essai. Toujours à mi chemin entre hip hop et reggae, Fatbats revient avec cinq titres sur lesquels on retrouve de nombreux invités comme Naâman, Demi Portion, Jahneration et bien d’autres.Holidays montre toute la dextérité de Fatbats et nous fait découvrir ses vastes influences musicales dans lesquelles on retrouve du jazz, du rap, du dub, de la soul, du funk, et de la house… Holidays est l’occasion pour Fatbats que l’on a déjà pu découvrir en tant que producteur, dj et beatmaker auprès de nombreux artistes, de revenir sur son parcours de musicien, et de prouver qu’il a plus que jamais su conserver la flamme de ses débuts.
Le premier extrait s’appelle Another Day et on y retrouve Johaz, John Juan & Piff. Il est accompagné d’un clip haletant et plein de surprises, à regarder jusqu’au bout.

Fatbabs fait sa rentrée le 14 Juin avec son nouvel EP Holidays. Beatmaker, producteur et réalisateur depuis 2011, Fatbabs n’en est pas à son coup d’essai. Si la musique n’a pas d’âge, elle fait souvent de nous de grands enfants et Fatbabs n’a pas été épargné. Après son premier EP Daily Jam sorti en 2017, embarquez pour le nouveau projet solo de Fatbabs !
Solo n’est d’ailleurs pas le mot, avec 15 chanteurs invités sur cet EP 5 titres. Entre Hip Hop et Reggae, Fatbabs est allé chercher les voix qui le font rêver avec Johaz du groupe californien Dag Savage, Demi Portion ou encore Miscellaneous, MC de Chill Bump. Sans oublier ses camarades de toujours sur « LALALA », nouveau morceau où l’on retrouve Naâman, Jahneration, Volodia, Kenyon et bien d’autres.
La sortie de Holidays sera suivie d’une tournée de DJ Set pour laquelle Fatbabs s’entourera de quelques guests, en attendant la sortie de son tout premier album attendu pour l’automne 2019 !

Facebook

Instagram

Le groupe belge Dalton Telegramme est de retour le 20 septembre avec son second album Victoria.

Enregistré au studio La Frette et produit par Yann Arnaud (Air, Phoenix, Maissiat, Alex Beaupain…), le nouvel album de Dalton Telegramme nous fait retrouver les mélodies travaillées et accrocheuses du groupe, trois ans après la sortie du remarqué Sous la Fourrure.
En premier extrait, nous retrouvons Sparadrap. Ce titre parle du sentiment de douleur que l’on peut ressentir lorsqu’au réveil, après une nuit d’ébats réels ou fantasmés, l’être aimé s’en va, s’évapore, et disparaît. Le clip a été réalisé par Louan Kampenaers et Romain Habousha. Ils ont emmené la chanson dans une histoire de triangle amoureux à travers un véritable petit court-métrage dans le milieu de la boxe amateur. L’esthétique et l’histoire même donnent un éclairage nouveau au titre qui prouve encore une fois combien les interprétations du texte peuvent être multiples. De quoi nous faire patienter avant la sortie du nouvel album, pop à souhait, du groupe Dalton Telegramme.

Dalton Telegramme, revient avec un 2ème album « Victoria », résultat du profond désir de la bande de s’embarquer dans une nouvelle aventure. Ce disque écrit en partie durant la tournée de leur premier album et au grés de leurs escapades en baie de Somme se veut plus ambitieux et plus doux.Car si le musc et les parfums boisés coloraient leur précédent effort, Victoria s’annonce résolument plus féminin, délicat par ses arrangements , profond dans ses cordes et tantôt acide et sucré avec ses claviers.Plus féminin dans la forme aussi car les 4 amis du bord de Meuse accueille dans le gang Fanny (du groupe Faon Faon) amie du groupe et cousine dans la famille de la franco faune belge. Fidèle à leur plaisir coupable de se retrouver en huis clos cocon pour créer et enregistrer, l’album fut mis en boite à la Frette (manoir et studio de légende) sous la houlette de l’excellent Yann Arnaud (Air, Phoenix, Maissiat, Alex Beaupain…) Un changement de cap pour l’équipage Dalton qui s’éloigne un instant du francophile wild wild west fantasmé de leurs débuts pour s’épanouir ici dans de nouveaux paysages sonores avec le même mot d’ordre : liberté !
Depuis 2010, le groupe a eu le plaisir de se produire à travers la francophonie, de Montréal (Coup de Coeur Francophone, Francofolies, Club Soda), aux montagnes suisses (Montreux Jazz Festival) et aussi de leur Belgique natale à la France voisine.Lauréat en 2011 de concours du F dans le texte, du concours Talents Acoustic TV5 Monde et récipiendaire en 2016 du prix belgo/québequois Rapsat Lelièvre, le groupe à sorti depuis 2013 deux Ep’s « La Cavale » et « La Planque » qui précèdent la sortie de leurs premier album « Sous La Fourrure » parut en 2016 et enregistré sous la houlette de Seb Martel (M, Camille, Alain Chamfort) et Lucas Chauvière aux manettes. Victoria” est donc le deuxieme opus du groupe, il sortira en septembre 2020, et l’on peut découvrir en premier extrait le titre Sparadrap.

.

Site officiel

Facebook

L’artiste lyonnais KAZODAH présente «TON IMAGE» dont le clip a été tourné au Japon.

Un vrai virage pour l’artiste urbain Kazodah, il revient avec un
nouveau titre pop urbain et up tempo. 
A noté que ce morceau est co-composé par DreamTouch à qui l’ont
doit  » Izi life » de Booba, ou « La douille » de Sexion d’assaut. 

Depuis cette semaine le titre est en ligne sur Muzicenter et le clip
qui a été tourné au Japon est sorti. 
Le single est sorti vendredi 31 mai sur toutes les plateformes
musicales. 

Kazodah est un chanteur-auteur lyonnais . Il plonge littéralement dans le rap et le ragga-hiphop en 2003. Il commence à faire ses armes d’interprète en étant membre des groupes «FRVSENS» ou plus tard encore «ALARME » .En 2011, fort de ses rencontres artistiques et de son parcours scénique, il décide de prendre un tournant en solo et travaille huit titres, il sort quelques mois plus tard son premier EP intitulé «Jusqu’à se qu’on m’entende».Il a ensuite collaboré avec divers artistes de la scène rap comme Soprano, Sixcoup MC, Marechal, LEAK,Ravage.Il figure sur l’album deEl Matador »Poussière d’étoile » avec le titre « Nos couleurs » . C’est avec ce dernier qu’en mars 2013 , il fait un passage très remarqué au « Planète Rap » sur Skyrock.La même année il apparaît sur plusieurs titres du disque « Stars vs rebelyon » sur lequel on retrouve KeryJames, C-Sheyn, Seth Gueko, Cassus Belliou encore La fouine.Il va ensuite très vite débarquer sur les grandes scènes lyonnaises comme le Ninkasi ou encore le Transbordeur.Il a également participé au collectif « Bad ScientifX » au coté du Rappeur Howx (ex-membre du célèbre groupe lyonnais IPM) . En octobre 2013 sort le premier E.P du collectif PROJET X. Le collectif a notamment tournéde nombreux clips disponibles sur youtube. En 2014, il écrit de plus en plus , et se consacre a la production de second opus solo : «Jusqu’à ce qu’on m’écoute» qui sort en décembre.Il enchaîne ensuite les concerts, les premières parties d’artistes, les festivals .. Au total Kazodah compte déjà plus d’une centaine de dates à son compteur.Depuis fin 2016, il travaille sur un nouveau projet, plus « personnel ». Il s’entoure alors d’une nouvelle équipe. Il peaufine donc les futurs morceaux qui feront partis de son répertoire ou il cherche constamment de nouvelles sonorités en alliant le Dancehall, le reggae, la pop et même la variété .Son nouveau single«TON IMAGE» est un vrai virage pour l’artiste, il nous revient avec un titre «pop urbain». A noter que l’instrumental est co-signé par DreamTouch à qui l’on doit notamment l’instrumental de«Ici life» de Booba, ou encore «La douille» de Sexion d’assaut. Le clip a été tourné en grande partie au Japon. On dit de lui qu’il est un artiste atypique et une figure montante de la scène POP URBAINE qu’il faut surveiller de prêt.

Le lien vers le single sur toutes les plateformes ( Spotify, freezer,
iTunes..) :
http://smarturl.it/uwb7ln