Captain Simard présente La Gueule Ouverte

S’il s’est d’abord intéressé à la musique populaire et contestataire américaine – thème dont il fera son sujet de Master à Paris III – c’est bel et bien la chanson française « à texte » vivante et truculente que défend Captain Simard, en tant qu’auteur-compositeur-interprète.
Présenté pour la première fois en 2012 dans le cadre du festival « Les Prémonitoires », ce projet a depuis été porté dans les cafés-théâtres et les cabarets parisiens et a débouché en 2017 sur la parution d’un album, La Gueule Ouverte, auto-produit grâce au crowdfunding.
En 2016, il collabore avec l’artiste chorégraphique 
 Camille Desmarest et adapte pour la scène la nouvelle de Théophile Gauthier, La Cafetière, dont il interprète le personnage masculin, ainsi que les chansons créées pour l’occasion. Une nouvelle pièce, Odes & Carnets, est prévue pour 2018.

Autoproduit et réalisé grâce au crowdfunding, l’album La Gueule Ouverte de Captain Simard est à la croisée des univers et des couleurs musicales : blues (« Laisse moi entrer »), country/folk (« Belleville », « Et les copains »), chanson réaliste et engagée (« La Misère », « Je s’rai cassé ») ou escapades sonores plus osées (« Y’a pas besoin »), la surprise et le voyage sont à coup sûr au rendez-vous.

La forme à beau revendiquer au premier abord un ancrage profond dans la tradition musicale de France et d’ailleurs, les sujets traitée sont bel et bien d’actualité : la lutte des femmes victimes d’agressions sexuelles (« Le Viol d’Ophélie »), les blessures du terrorisme (« La Gueule ouverte ») ou encore la peur de dérives paranoïaques et sécuritaires (« Vive la France! C’est l’état d’urgence! »).

Si le dépouillement est souvent de mise sur cet album, c’est bel et bien sur scène que les chansons prennent toute leur ampleur dramatique. Portées seulement par deux guitares et 18 cordes (car le guitariste Pierro Catton, issu du groupe Mûsh, met les bouchées doubles), elles révèlent alors toute leur dimension théâtrale pour toucher au plus juste des sentiments de chacun.

Rendez-vous sont donc pris pour partir à la découverte de cet univers singulier :
– 6 février au Connétable (55 Rue des Archives, Paris 3ème). 20h.
– 17 février au Ton Air de Brest (9 Rue Maison Dieu, Paris 14ème). 19h30.
– 10 mars au Quartier Général (103 rue Oberkampf Paris XIème) 19h30 (ouverture de soirée).

site web :
www.captainsimard.com

page Facebook :
https://www.facebook.com/CaptainSimard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *