Avec son deuxième album « Les coeurs Célestes » Daisy Lambert réussit le pari de ré-inviter le cosmos dans la chanson française.

La musique conçue par Guillaume, sous le pseudi faussement superficiel de « Daisy », doit autant aux précurseurs des claviers analogiques qu’aux ténors de la chanson lettré et smart. ici on pensera forcément (un peu) à Christophe ou Gainsbourg pour cette façon de susurrer à l’oreille des mots mi-vérités mi-thomanies / En s’appuyant sur une solide science de l’arrangement, les morceaux du classieux lyonnais ne sombrent jamais dans la facilité et oscillent entre décalage et profondeur touchante (Sébastien Tellier, Katerine, Nino Ferrer).
Enfin, quand elle invite au déhanchement, cette musique de jouisseurs invoque les fantômes des oncles Cerrone ou Marouani.

Page Facebook : https://www.facebook.com/iamdaisylambert/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *