Tous les articles par Muzikomag

Un nouvel album et un nouveau clip pour Bernard Léchot

Le monde est bizarre ces temps ? La vie parfois compliquée ? Alors jouons-en.

En faisant le pari d’apprécier l’instant qui, un jour ou l’autre, filera trop vite.

L’album « Impasse du Bonheur », un hymne au bonheur béat ? Au bonheur lucide, plutôt.

Dans ce nouvel album, Bernard Léchot choisit d’employer la ligne claire même pour dire le sombre. Et de faire chanter ses guitares…

Retrouvez dès à présent le nouveau clip de Bernard Léchot : « Le temps passera »

Des concerts prochainement ? 

Oui ! Bernard Léchot prépare actuellement des concerts avec la chanteuse parisienne Jikaëlle, en France et en Suisse. A noter : 

– Jeudi 16 Avril – Péniche Antipode (Paris)

– Samedi 2 Mai – Hessel Espace Culturel (Orbe – Suisse)

Nouvel album : « Impasse du bonheur »

paru le 2 Février 2020

www.lechot.com

Facebook  | Instagram | YouTube | Twitter

Les clermontois de Niandra lades dévoilent le premier titre de leur prochain album, You drive my mind, qui sortira le 16 avril 2020.

Ici ça sent le pneu, les pierres sont noires, les volcans nous encerclent . Même le TGV ne vient pas. Alors pour tenir le coup les 5 clermontois de Niandra lades se sont abreuvés de musique en s’imprégnant de ce que les 90’s avaient de meilleur à offrir, de The Cure à Sparklehorse ou Chokebore.
Après des débuts aux sonorités folk douces, délicates et rayonnantes, le groupe a évolué vers un son plus rock, plus brut tout en gardant ses mélodies pop entêtantes. Leur précédent album, Night Funeral sorti chez Kütu folk records a marqué un jalon dans cette transformation qui explose et prend tout son sens dans ce troisième opus.

Dans You drive my mind, enregistré par Pascal Power Mondaz, les guitares vaporeuses et lointaines côtoient la profondeur de la basse, la puissance de la batterie. Ça sature, ça cogne, ça énerve, puis soudainement, ça vous caresse et vous enjôle. La superposition de nappes et de riffs de guitares ainsi qu’une voix intimiste nous entraîne dans un conflit réjouissant entre sensibilité mélodique et rage adolescente. Écouter Niandra lades c’est osciller entre lumière et crasse, entre pop et lo-fi. Alors avant sa sortie le 16 avril 2020 préparez vos nerfs et prévoyez de vous laisser porter là où le brouillard est peut-être ce qu’il y a de plus éclatant.

« You drive my mind » sera disponible en CD et vinyle ainsi que sur toutes les plateformes de téléchargement et de streaming.

LES ANNÉES 2000 SONT DE RETOUR !

C’est un pari fou que ROMAIN UGHETTO s’est lancé… Celui de reprendre huit tubes des années 2000 dans des versions rock, totalement revisitées.
Un véritable challenge donc, puisque l’artiste a mis un point d’honneur concernant le choix des titres en sélectionnant des chansons à l’univers drastiquement éloigné de son style Rock.
C’est après avoir obtenu le soutien financier de près de 250 internautes que le projet, désormais terminé, est aujourd’hui dévoilé au grand public en physique & en digital sous le nom de « GÉNÉRATION 2000 ».

C’est ainsi quatre titres français et quatre titres anglophones qui constituent la tracklist de ce nouvel opus.
CD N°1 :
Toutes les femmes de ta vie – L5 (2001)
Dernière danse – KYO (2003)
Il avait les mots – SHERYFA LUNA (2008)
Louxor j’adore – PHILIPPE KATERINE (2005)
CD N°2 :
Toxic – BRITNEY SPEARS (2004)
Viva la vida – COLDPLAY (2008)
Cry me a river – JUSTIN TIMBERLAKE (2002)
You’re beautiful – JAMES BLIUNT (2005)

Le jour de sa sortie, lundi 03 février, l’album s’est directement classé 3ème du top des ventes alternative sur iTunes.

Déterminé à sans cesse innover et se renouveler, ROMAIN UGHETTO ne s’arrête pas là et vient d’annoncer la mise en vente d’un documentaire intitulé « GÉNÉRATION 2000 – LE DOCU » portant sur la réalisation de ce double CD et projeté en avant première samedi dernier à Lyon devant près de 200 spectateurs.

Jean-Baptiste Soulard dévoile le 28 février Le Silence et l’Eau

Jean-Baptiste Soulard dévoile le 28 février Le Silence et l’Eau, un concept album folk, inspiré par le livre Dans Les Forêts de Sibérie de Sylvain Tesson. Cofondateur du groupe Palatine, guitariste pour la chanteuse Israélienne Roni Alter et compositeur pour le théâtre, Jean-Baptiste Soulard appartient à cette nouvelle génération d’artistes touche à tout. Musicien accompli et chanteur à l’univers singulier, il s’est lancé il y a deux ans dans un travail de relecture de l’oeuvre de Sylvain Tesson. Le geste créatif n’est-il pas souvent l’écho d’une source d’inspiration ?Inspiré par artistes folk comme Nick Drake, Leonard Cohen ou plus proche de nous, Sufjan Stevens et Bon Iver, Jean-Baptiste Soulard impose avec Le Silence et l’Eau son écriture introspective. Il nous propose unerêveriedans l’univers des Forêts de Sibérie : on s’attarde dans un paysage, on flâne entre les lignes de cette oeuvre magistrale. Pour l’accompagner, Jean-Baptiste Soulard a invité des artistes comme JP Nataf, Luciole, Blick Bassy, Raphaël Personnaz qui a joué dans le film Dans Les Forêts de Sibérie… et Bessa que l’on retrouve sur le premier extrait Grand Baïkal.

Le Silence et l’Eau est une création de Jean-Baptiste Soulard, librement inspiré du roman « Dans les Forêts de Sibérie », de Sylvain Tesson (Editions Gallimard).Inépuisable nourriture que ces récits d’écrivains voyageurs: Kerouac, London…Il trouve dans le récit de Sylvain Tesson l’étincelle idéale pour accompagner ses fantasmes de composition en matière de songwriting. Les disques de Nick Drake et Sufjan Stevens comme source d’inspiration et l’ambition de proposer une chanson française moderne et sensible. Ce projet marque une nouvelle étape dans la carrière de Jean-baptiste Soulard, un point de rencontre entre l’héritage, le discours et la forme.Metteur en scène de son propre fantasme d’un ailleurs idéalisé, on parcours le « Silence et l’eau » avec comme compagnons de route, le froid, le calme et la solitude; on s’attarde dans un paysage, on entre en introspection au coeur des personnages, on s’installe entre les lignes de cette oeuvre magistrale. Voyageur en solitaire d’une démarche singulière, l’artiste nous propose un spectacle autant qu’un concept album avec de nombreux invités (JP Nataf, Blick Bassy, Raphael Personnaz…); le corps et la danse se feront sur scène le miroir d’un ensemble de compositions inspirées et incarnées.

Facebook
Instagram

Après La Discorde, Louis Arlette nous révèle la vidéo de Tokyo, un nouvel extrait de son dernier album Des Ruines et des Poèmes.

Après La Discorde, Louis Arlette nous révèle la vidéo de Tokyo, un nouvel extrait de son dernier album Des Ruines et des Poèmes.Direction le Japon, donc, pour un voyage onirique révélant la psyché romantique et tourmentée du chanteur. Louis Arlette nous propose aujourd’hui le clip de Tokyo, réalisé par Alex & Fab. « La ville de Tokyo n’est-elle qu’une chimère, une vision enchanteresse qui disparaît dès qu’on la touche du bout des doigts ? Et si l’on pouvait savoir avec certitude où commence et où s’arrête le rêve, le voudrait -on vraiment ?« 
Des Ruines et des Poèmesselon Louis Arlette, est seconde naissance pleine de puissance et de rage. Le chanteur y incorpore des beats mécaniques pour y faire parler ses influences électroniques. Ainsi chaque morceau se veut frais et nouveau.Ce second album pleinement abouti représente une épopée grandiose servi par la puissance de ses arrangements et de ses textes à la beauté sincère. Des Ruines et des Poèmes représente pour l’artiste un seconde naissance. Ce disque irradie de puissance et de rage, déborde de beautés héroïques, de morsures magnifiques, de tumultueuses amertumes.