Tous les articles par Muzikomag

voici le premier single de Yezza: Gare du Nord

Yezza est une battante, une femme pleine d’humour et de caractère qui à 25 ans à peine, a déjà connu cent vies. Yezza est surtout une chanteuse impressionnante, au grain de voix immédiatement reconnaissable.Sa carrière de chanteuse a pris son essor après sa rencontre avec les producteurs Ikbal et Teetoff qui ont été séduits par son intensité vocale et ont décidé de la signer sur Label Vie, un label sur lequel se côtoient les meilleurs talents de pop urbaine du moment.Après divers featurings, voici enfin le premier single de Yezza qui sort le 20/03/2020. Il s’appelle Gare du Nord, et évoque l’amour en fuite, l’amour perdu et un nouveau départ. Yezza chante ce premier single avec une sensibilité rare et émouvante, à découvrir en clip tout de suite.

À 25 ans, Yezza, de son vrai nom Farah El Mouttaqi, est une jeune femme indépendante et accomplie. Cette artiste interprète d’origine marocaine et algérienne a un tempérament de feu. Sous son fort caractère, Yezza cache une sensibilité rare, et surtout l’art de manier le rire, la dérision et le charme.Cette carapace, elle la doit à une histoire familiale qui a été rocambolesque : un père parfois violent, une mère qui a cherché à se protéger elle et ses enfants, une famille recomposée pour finalement perdre tout lien avec un père absent. Pas simple de se construire en tant que femme dans un environnement aussi variable.Dès son plus jeune âge, Yezza a adopté un comportement de battante, parfois même au sens direct, ce qui lui vaut une expulsion de deux établissements scolaires. Mais cette énergie incroyable fait qu’elle est prête à tout pour s’en sortir : elle enchaîne les petits boulots pour finir serveuse. Yezza ne manquant pas d’humour, décide un jour de prendre le micro armée d’une paire de lunettes de soleil et se met à chanter du Marwa Loud pour faire rire ses copines, puis finalement toute l’assemblée. L’humoriste Maff Deroulo repère son grain de voix très reconnaissable. Il la filme et montre cette vidéo à Ikbal & Teetoff deux amis producteurs, gérants des studios d’enregistrement Label Vie Music.Subjugués par le cran et le talent brut de Yezza, les deux producteurs proposent de la rencontrer et de discuter de ses ambitions futures. Ensemble ils s’associent et développent un catalogue de titres pour elle. Le 1er extrait à être dévoilé s’intitule « Gare du nord », disponible le 20/03/2020 sur toutes les plateformes. Ce titre évoque un amour attendu puis finalement perdu, thème particulier aux vues du parcours de vie de Yezza qui l’interprète de la façon la plus touchante qu’il soit. Peu importe d’où vous êtes issu, Yezza et ses cent vies trouveront la faille individuelle en chacun de vous pour vous émouvoir par son timbre et son tempérament. A découvrir, écouter et partager de toute urgence !

Instagram

Voici le retour très attendu de Big Funk Brass.

Après 10 années d’existence, plusieurs centaines de concerts, deux albums ainsi que des collaborations avec des artistes de renom comme Gaël Faye, Thomas de Pourquery et Anne Paceo, Big Funk Brass sort son nouvel album le 30 avril 2020. Le titre de l’album, Higher, illustre l’esprit et la dynamique du groupe : chercher à aller toujours plus loin. C’est une démarche spirituelle et physique, la volonté de se surpasser et de donner toujours le meilleur, que ce soit en concert ou en studio. Sur ce nouvel album, on retrouve deux invités Ben l’Oncle Soul et FP de ASM – A State of Mind.
Réputé pour ses compositions riches et innovantes, Big Funk Brass électrise les foules à travers la France depuis 2010. Le projet est habité par des influences hip-hop et New Orleans, avec le Jazz comme point de départ. Emprunt d’évolutions, l’objectif de Big Funk Brass est de ne jamais se reposer sur ses acquis et de surprendre son public par des improvisations effrénées. Pari réussi avec le nouvel album bien nommé Higher dont on découvre en premier extrait Rock The Stage. Réalisé par Thomas Baronnet, le clip de Rock The Stage rend hommage au cinéma de Quentin Tarantino (Reservoir Dogs) et de David Fincher (Fight Club) avant de nous entrainer dans ses rythmes pimentés.

Toujours aussi survitaminé, Big Funk Brass est de retour le 30 avril 2020 avec son troisième album Higher qui mêle des notes cuivrées jazz, groove et funk sans compter.
L’écriture des 11 titres de l’album Higher, intégralement composé par les membres du groupe, est avant tout inspirée de la tradition des Brass Bands de la nouvelle Orléans. L’amour du groupe pour ce genre fait notamment suite à plusieurs voyages aux États-Unis qui furent une révélation et qui leur permirent de découvrir en live de groupes emblématiques comme le Hot 8 brass band, les Soul Rebels ou encore le No BS brass band. Le son du de l’album est également métissé d’autres influences venant notamment du hip-hop (the Roots, D’Angelo, Kendrick Lamar) ou du funk (Lettuce, Snarky Puppy). Les membres du Big Funk Brass étant tous actifs dans d’autres projets d’envergures (A State of Mind,  No Jazz, Franck Tortiller Collectiv, PJ5, Nola French Connection…) les influences amenées de ces divers groupes sont également bien réelles.Pour enregistrer cet album intégralement autoproduit, le groupe a élu domicile au studio Gil Evans à Amiens, lieu mythique du jazz international associé au Label Bleu. Le choix pour la prise de son et le mix s’est quant à lui porté sur Adam Bastard (Flavia Coelho, Ben l’oncle soul, King Krab…). Le Big Funk Brass a collaboré avec deux invités sur ce nouvel album : Ben l’Oncle Soul et FP de « ASM – A State of Mind ».Ben avec qui Alexandre Hérichon, trompettiste du groupe et Adam Bastard, ont l’habitude de travailler, a été invité sur le titre éponyme de l’album. Le titre « Higher » a en effet été composé spécialement pour lui par Alexandre et par l’exceptionnel Gunnar (chanteur de « Gunwood »). L’idée de cette collaboration est née après un concert du Big Funk Brass auquel Ben a assisté.
Le deuxième titre de l’album comprenant un invité est « Teach You To Blow ». Sur ce morceau Big Funk Brass a eu la chance de pouvoir travailler avec FP de « ASM – A State of Mind ». Le groupe était absolument fan de son flow et de sa voix caverneuse et voulait donc intégrer sa patte à ce titre très hip-hop. FP a fait l’honneur au groupe d’écrire des paroles efficaces et drôles autour du thème des cuivres. L’entente a été excellente et Big Funk Brass a désormais la volonté de prolonger ces collaborations sur d’autres projets futurs. Avec Higher, Big Funk Brass fait sonner les cuivres comme personne et nous entraine dans ses rythmes avec un son plus ravageur que jamais. La release party se fera le 30 avril au Zèbre de Belleville.

Site officiel
Facebook

Entre électronica et hip hop, Mona San dévoile depuis quelques années son univers électro futuriste…

Entre électronica et hip hop, Mona San dévoile depuis quelques années son univers électro futuriste et ses rythmes puissants. Mené par le jeune compositeur Julien Perrigault âgé de vingt ans, Mona San sort enfin son premier album ~p+n|d•r~ à prononcer Pandore chez Alter K / Pschent.A cheval entre l’électro aventureuse et les sons urbains d’aujourd’hui, Mona San impose son beatmaking ultra inventif qui laisse deviner des influences à aller chercher du côté de Massive Attack ou de Rone.Innerbl◊◊m, premier extrait de ce vaste album de quinze titres, reflète un monde diffracté qui résulte en un futur mécanique et organique. Le clip d’Innerbl◊◊m, pensé par l’artiste et réalisé par Florian Jauze, évoque un doux mélange entre intensités rythmiques et images contemplatives. C’est envoûté par cet univers onirique que les spectateurs découvrent le jeune artiste Mona San.
En 2012, le projet “Mona San” est né afin que Julien Perrigault puisse se libérer de ses émotions intimes. Ce jeune compositeur et performeur français de 20 ans propose un style dynamique et mélancolique, tournant autour de l’Electronica et du Hip-Hop. Remportant deux concours de remixes organisés par le label macédonien Paragon Records, ce dernier lui ouvre ses portes afin qu’il y sorte Run’n Hide ainsi que Lee. Ce titre vient enrichir la tracklist de son premier album, intitulé “ ~p+n|d•r~ “, aux côtés de 14 autres morceaux, formant une continuité remarquable. “ ~p+n|d•r~  » (prononcé pandore), reflet d’un univers futuriste aux tons nostalgiques lui permet d’obtenir une visibilité plus importante. Tant envoûtant dans ses nappes synthétiques que déstabilisant de par ses impacts puissants et arythmiques, ce premier essai prometteur permet au jeune producteur d’installer son univers artistique. L’aspect urbain n’est pas à en déplaire aux américains Raul Like Paul, Will Metty ou encore CHEF qui prêtent leur voix à l’artiste français sur les titres Rollin et Spin It Back. Amoureux du Trip-Hop à la Massive Attack et de la Progressivité à la Rone, Mona San a fait appel au guitariste toulousain Krose, afin qu’il enrichisse le morceau Endless.Inspiré par le cinéma de science-fiction, pour lequel il a travaillé en tant que Sound Designer sur le court-métrage Beyond Your Lips, Mona San dévoile des morceaux s’apparentant à l’esthétique des films Premier Contact, ou Blade Runner. Vous voilà prêt à entrer dans le monde hautement riche et original de Mona San.

Instagram

Pierre Daven-Keller dévoile un nouvel extrait de Kino Music avec le titre Cuore Selvaggio

Pierre Daven-Keller dévoile un nouvel extrait de Kino Music avec le titre Cuore Selvaggio sur lequel on retrouve Mareva Galenter.
Kino Music est un concept album quasi instrumental, composé, arrangé et produit par Pierre Daven-Keller. Sur cet album évoquant Ennio Morricone et Jean-Claude Vannier, Pierre Daven-Keller nous entraine dans une rêverie instrumentale. La richesse de ses influences comme de ses arrangements se confirme avec le bien nommé Kino Music, qui se voit autant qu’il s’écoute. « Je voulais que chacun des titres de Kino Music semble venir d’un film différent, film qui n’existe pas encore pour l’instant… « Passionné par les arrangements luxuriants, Pierre Daven-Keller a collaboré de près avec des artistes comme Philippe Katerine, Dominique A, Miossec et Francoiz Breut. Le clip de Cuore Selvaggio a été réalisé par Jennifer Abessira dans un format Instagram, et s’avère un patchwork cinématographique qui n’hésite pas à faire des clins d’oeil assumés au cinéma français des années 60/70. 

Rêverie pourrait bien être d’ailleurs le maître-mot de cet album concept. Une rêverie solaire inspirée par la lumière de Marseille, la ville où Pierre Daven-Keller a conçu la quasi-totalité de ce disque. Une rêverie sensuelle incarnée tout particulièrement par les voix de femmes qui traversent Kino Music. La voix d’Helena Noguerra qui se déploie jusqu’aux limites d’un érotisme torride dans La Fiancée de l’Atome, un des sommets de l’album, également dans le très plaisant Tatoo Totem. Mais aussi celle d’Arielle Dombasle qui, l’espace d’un titre, Salvaje Corazon, vient latiniser l’ambiance pop qui règne dans ce disque de pur plaisir ou encore celle de Mareva Galanter ré-interprétant ce même titre mais dans une version chantée en italien, rebaptisée pour l’occasion Cuore SelvaggioJustement, le vif plaisir qu’on éprouve à l’écoute de ce Kino Music tient aussi à cette science du son, de l’orchestration, du mixage propre à Pierre Daven-Keller. Les textures sonores traversées ici par un clavecin, là par un orgue farfisa (comme l’indique justement le titre Farfisa), ailleurs un vibraphone ou un clavecin (comme dans les très réussis Corniche Kennedy, Sirocco ou encore Easy Tempo) font toute la beauté de cet album habité par un sentiment d’enfance, de paradis perdu et soudain retrouvé.Des arrangements qui font le maximum avec le minimum, c’est-à-dire qui échappent à toute surcharge, et qui permettent à Pierre Daven-Keller de rejoindre le pays imaginaire de son enfance et de nous y embarquer avec lui. Pierre Daven-Keller est parvenu, avec Kino Music, à donner forme à un fantasme ou à une fantaisie, comme un champ magnétique, comme la promesse d’un bonheur infini.

Facebook

Lou Tavano, nouvelle vidéo Simple Ways To Be

Lou Tavano est de retour avec l’album Uncertain Weather, un second disque aussi intense qu’introspectif. Pour Uncertain Weather, Lou Tavano a décidé de revenir à l’essentiel et de mettre sa voix au coeur d’un écrin fait de cordes, celles du piano et du violoncelle.
Uncertain Weather dispense un jazz de chambre volcanique à l’image d’une femme à la corde vocale inclassable.
Pour écrire ses nouveaux titres, Lou Tavano s’est isolée plusieurs mois en Ecosse avec son alter ego franco-britannique Alexey Asantcheeff. Elle y a découvert une nature-miroir de la sienne, aussi climatiquement instable que Lou Tavano l’est émotionnellement. Cet album est devenu le storytelling de ce paysage intérieur, son « Uncertain Weather » qui l’impose comme l’une des voix les plus fascinantes du jazz actuel. Après You See Me Now, on peut écouter Simple Ways To Be, en version live.

Lou Tavano est de retour avec son second album Uncertain Weather, accompagnée du pianiste Alexey Asantcheeff avec qui ils ont écrit le disque à quatre mains. Nous avions découvert ce duo de songwritersavec For You, un premier disque qui a tout de suite imposé Lou Tavano dans le cercle très fermé des chanteuses d’exception au charisme renversant.
Lou Tavano et Alexey Asantcheeff poursuivent avec ce second disque leur recherche de sincérité absolue au cœur du storytelling de la jeune artiste. Lou se raconte ici, jeune femme impétueuse en proie au tourment et au doute. Ce n’est sans doute pas un hasard si la couverture de l’album est légèrement floue, car c’est bien l’Incertain que la jeune femme cultive tout au long de ce deuxième opus.  Une apparente simplicité nous dévoile des trésors cachés d’écriture. Un travail d’orfèvre sur les paroles et une exigence que l’on retrouve en toute logique dans une musique finement brodée de motifs récurrents à travers tout l’album. Inspiré en cela des œuvres majeures du répertoire classique, le tandem de compositeurs cherche à multiplier les degrés de lecture de sa musique.À l’image de l’orchestration choisie pour le disque, où la voix et le piano sont complétés par le dialogue surprenant avec le timbre d’un violoncelle et d’une section rythmique explosive. Rien de plus naturel pour une génération qui cherche à s’affranchir des barrières et classifications obsolètes.Avec Uncertain Weather, Lou Tavano rend l’intime universel. « C’est avant tout un miroir dans lequel, j’espère, les gens se retrouveront » souligne celle qui a toujours peur de ne pas être comprise  Avec Uncertain Weather, Lou Tavano signe un album magistral et s’installe définitivement comme une voix majeure de la nouvelle génération du jazz français.

Facebook – Instagram