Ann’so M : un savant mélange de pop et de rock

  • Qui est-elle ?

Ann’so M a grandi avec la musique, entre danse, solfège et piano.

La découverte de la scène, avec son premier groupe, va être une véritable révélation : sa vie sera d’échanger, de partager avec le public. 
Depuis, elle écume les scènes avec, au passage : la Cigale, le Réservoir, la Scène Bastille, Le Cargö, l’Exo 7, le Petit Journal Montparnasse, et bien d’autres… et aussi des premières parties comme celles de LUKE, DOLLY, BB BRUNES, MADEMOISELLE K, MAUSS, etc…

En 2006, elle sort son premier album, « EPONYME » : les guitares saturées se mêlent à son grain de voix grave, chaud et résolument posé.
En 2010, c’est l’année de l’énergique album « PAS A PAS » : des textes qui voyagent entre réveil des consciences et ballades plus poétiques.
Consécration rock : LOUIS BERTIGNAC arrangera, jouera et mixera le remarquable « JE NE VEUX PAS ETRE CELLE ».
C’est fin 2012 que sort l’ep « DANS DES ARTERES »  affirmant un style qui a gagné en densité et sophistication : textes incisifs et francs, refrains entêtants, mélodies imparables et énergie communicative, sans oublier une touche de glamour assumée avec malice.

Deux singles voient le jour en 2013: « ADDICT » et « PLACE DE LA HONTE » : accompagnée d’une musique qui devient presque lancinante, « ADDICT » dénonce les addictions aux médicaments et plus largement aux différentes drogues tandis que dans « PLACE DE LA HONTE », on peut entendre au début les mots de Stéphane Hessel qui a largement influencé sa chanson dénonçant les scandales de la finance et de ses conséquences.

am prod

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *