Derrière le nom des BE4T SLICER se cachent quatre Lillois…

Derrière le nom des BE4T SLICER se cachent quatre Lillois qui aiment ciseler le son, le hacher menu et en faire ressortir les meilleures saveurs. Si ces adeptes du sample et des beats électro usent bien sûr de leurs machines, ils font aussi la place belle aux instruments live : claviers, batterie et guitare…Récemment, ils ont été programmés en première partie de Sly & Robbie meet Nils Petter Molvaer, ou encore des californiens de The Internet. Après deux EPs, 5th Element sorti en 2017, et The Hood sorti en 2018, qui les ont imposés sur la scène électronique, ils présentent aujourd’hui leur premier album A.M. (After Midnight) : une fusion parfaite entre jazz, électro et hip-hop.BE4T SLICER rassemble quatre musiciens experts en « collages sonores » et qui ont le mérite de jouer live en associant divers styles. Ambiances hip-hop, textures dubstep, harmonies jazz fusion, accents funk : ils piochent dans toutes les musiques qu’ils aiment pour construire leur groove survitaminé et génétiquement modifié.On peut déjà découvrir le clip de 09h57 pour entrer dans l’univers de l’album A.M. qui sera soutenu par une vaste tournée dans toute la France et en Release Party le 21 novembre à Paris à l’Alimentation Générale, et à Tourcoing au Grand Mix le 30 janvier.
BE4T SLICER, c’est l’amalgame de musiciens experts en « collages sonores ». Derrière leur nom se cachent quatre Lillois qui aiment ciseler le son, le hacher menu et en ressortir les meilleures saveurs. Si ces adeptes du sampling et des beats électro usent bien sûr de leurs machines, en live ils dévoilent un véritable instrumentarium. Et c’est la naissance d’une electro-jazz astucieuse et envoûtante.
Le groupe présente son premier album studio « A.M. » (After Midnight) : 10 titres instrumentaux de performances et d’expériences, et 5 bonus… dont « I Am » avec Miscellaneous de l’excellent duo hip hop Chill Bump (Tours). Ou encore « Stay » et « Troubles » avec la chanteuse jazzy d’origine arménienne Jacqueline Baghdasaryan. L’artwork signé HB District (Sony, Live Nation).
Côté radios, FIP, Campus et Férarock ont diffusé leurs titres. Au petit écran, les chaines CStar, MTV France et Trace Urban ont diffusé les clips 5th Element, Tightrope et The Hood.

Facebook
Instagram

Zimmer, le clip en animation de Make it Happen feat Panama (Roche Musique)

Après la sortie de «Rey» en juin dernier, Zimmer dévoile « Make it Happen » en featuring avec Panama, dernier single avant la sortie de son 1er album le 27 septembre. Zimmer s’était déjà entouré de la voix de Jarrah McCleary du groupe australien Panama sur son single « Wildflowers » sorti en novembre. « Make it Happen » est un mélange hypnotique, à la fois mélancolique et euphorique porté par une spirale émotionnelle qui va crescendo. Accompagné de la voix cristalline de Jarrah, Zimmer nous fait traverser de grands espaces, dans une atmosphère mystique. Le single est accompagné d’un clip tout en image de synthèses, réalisé par Claire Palisser du Studio H5, dans la continuité du clip de « Mayans ». On retrouve l’esthétique magnétique qui nous plonge dans l’imaginaire de Zimmer et sa rencontre virtuelle avec Panama.« C’est un clip de sensation, pour moi l’image et la scénographie du live font partie intégrante de mon art, c’est cette ambiance totale qui me permet de mettre l’auditeur dans l’état que je cherche. »  

Zimmer élabore une house planante, moderne et colorée. Sous la bannière de Roche Musique, le producteur parisien fait partie de la nouvelle vague French Touch aux côtés de Darius, FKJ et Kartell.
Récemment, Zimmer a construit son nom autour de quelques remixes bien punchy, spécialement pour le Danois MØ (5 millions de vues) et sur de séduisant singles: le tropical « Galapagos » ou le très housy Saturday Love.
Zimmer répand ses ondes électroniques dans ses DJ sets, surprenants de justesse. Les mixtapes qu’il enregistre sont autant d’histoires qu’il relate en remixant aussi bien disco, que pop alternative ou deep house. Avec sa double culture (Franco-Californien), il est particulièrement apprécié aux Etats-Unis.Après la sortie de son EP Ceremony, l’artiste s’est lancé dans la composition de son premier album (date de sortie prévue pour mars 2019). Le titre Wildflowers a été le premier extrait en featuring avec le chanteur australien Jarrah McCleary du groupe indie Panama.
Il y a quelques mois, Zimmer dévoilait le titre Mayans, titre hypnotique porté par des voix aériennes. On pouvait découvrir le titre grâce à un clip en animation réalisé par Claire Pallissier du studio H5. Zimmer dévoile aujourd’hui la vidéo en animation de Make It Happen, nouvel extrait de l’album, avec en guest Panama. Zimmer sera en concert le 15 janvier 2020 à Paris à la Maroquinerie.

La saxophoniste Céline Bonacina présente son cinquième album Fly Fly chez Cristal Records

 Depuis une dizaine d’années, la musicienne et compositrice s’impose en leader avec son jeu de saxophone soprano et bariton hors du commun.
Très active en live, avec beaucoup de dates de programmées, Céline Bonacina est devenue une des artistes incontournables de la scène jazz européenne. Avec Fly Fly, on savoure son jazz mélodique constamment porté par des rythmes vivifiants, avec un certain goût pour la symbolique et la mystique.A ses côtés, on retrouve Chris Jennings à la basse, Jean-Luc Di Fraya à la batterie et au chant, et Pierre Durand à la guitare électrique.L’album Fly Fly est placé sous l’auspice du voyage. « On y retrouve l’évocation de paysages et de souvenirs, de lieux où nous avons séjourné, de moments forts de nos vies respectives » a expliqué Céline Bonacina. Son jeu de saxophone s’envole, aérien et souverain comme jamais. On écoute avec un plaisir renouvelé de bout à bout cet album qui s’ouvre encore davantage que les précédents au chant et aux influences des musiques du monde entier. 

« Cet album présente mes nouvelles compositions ainsi que celles de Chris Jennings. D’influences multiples, leur point de rencontre est le voyage. On y retrouve l’évocation de paysages et de souvenirs, de lieux où nous avons séjourné, de moments forts de nos vies respectives ; l’expression sonore de sentiments et d’émotions, et sans doute la symbolique d’une quête plus vaste. »
La saxophoniste Céline Bonacina s’est imposée depuis bientôt une dizaine d’année et avec quatre albums à son actif, comme l’une des musiciennes les plus enthousiasmantes de la scène européenne. Son jeu volubile, audacieux et nourri de groove au saxophone baryton n’a pas d’équivalent. Son goût pour les rencontres et les métissages musicaux nourrissent une trajectoire en perpétuel mouvement.Avec ce cinquième album, on retrouve les fondamentaux de son style, un jazz mélodique constamment porté par des rythmes vivifiants. Les titres de ses albums traduisent ce perpétuel mouvement entre intériorité et énergie… Vue d’en hautWay of lifeOpen HeartCrystal Rain et à présent Fly Fly.Après une étape précédente vers un jazz plus acoustique marqué par la complicité avec le pianiste britannique Gwilym Simcock et le contrebassiste Chris Jennings, Céline Bonacina présente avec Fly Fly une forme de synthèse, mais avec des couleurs nouvelles. Si l’on retrouve la contrebasse lyrique de Chris Jennings, auteur de plusieurs compositions du disque, on découvre la nouvelle collaboration avec le percussionniste, batteur, chanteur Jean-Luc Di Fraya. Il en ressort une plus grande place donnée aux voix, et une touche de musiques du monde.La présence du guitariste Pierre Durand, invité sur quelques titres, apporte sa touche coloriste et brillante. Le mixage a été réalisé par le guitariste Nguyên Lê.

Site officiel
Facebook

Lauréat du FAIR 2019, le groupe TOUKAN TOUKÄN dévoile le 1er extrait de leur EP qui sortira début 2020.

Un petit bonbon pop acidulé, une carte postale qui vous rappelle que non la vie n’est pas morne mais un diamant précieux qui se partage et se savoure. 

TOUKAN TOUKÄN a choisi l’Asie pour tourner son tout dernier clip sur un titre entrainant et coloré qui fait le parallèle entre la mode, l’architecture et la pop musique.

Entre percussions sur des rythmes électroniques bien travaillés, une mélodie entêtantes et des synthés inspirés des années 80, « C’est merveilleux » nous plonge dans la déambulation et les pensées d’une jeune fille, sur le  chemin  d’une soirée entre amis.

Si vous  aimez « The Knife », « The Do », « MGMT », « M.I.A », « Gorillaz », « Air », « Santigold », « Kate Bush » ou encore « Jain »… alors vous aimerez surement la Pop de voyage ou l’Electro Tropicool de ces 2 drôles d’oiseaux!

Ensemble Etienne et Laure rêvaient de musique et d’évasion.

Et puis un beau jour ils découvrirent qu’on pouvait créer de la musique sur des ordinateurs.

Ils se mirent alors à composer avec des instruments venus du monde entier.

Heureux de leur trouvaille ils décidèrent d’écrire de la pop de voyage, électronique et sauvage. Toukan Toukän était né !

– Site : https://protoukan.wixsite.com/toukantoukan

– Facebook : facebook.com/toukantoukanmusic

« Believe Digital serait-il sur le point d’arnaquer des milliers d’artistes ? » (Article paru en 2015)

« Les artistes doivent retirer leurs titres de Zimbalam UK et les redistribuer avec TuneCore. Ils ont jusqu’au 30 Novembre 2015 pour le faire, faute de quoi Zimbalam retirera les titres des services en ligne. »

Sauf que Zimbalam n’a pas retiré les titres des services en ligne alors question: qui récupère le montant des ventes?…alors que beaucoup d’artistes n’ont plus accès à leur compte Zimbalam, ce dernier ne répond plus, en effet le mail support.fr@zimbalam.com est obsolète.

De l’autre coté, si vous demandez de l’aide à Tunecore, voici leur réponse: « Bien que TuneCore et Zimbalam partagent une société mère, nous ne partageons pas de systèmes de backend. Malheureusement, cela signifie que nous ne pouvons pas transférer votre catalogue à notre service, et Zimbalam doit initier le transfert. Veuillez les contacter à support.fr@zimbalam.com. »

loading